LE PISSENLIT OU KARAHINDIBA


Pissenlit à l'ail


Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler du pissenlit, "karahindiba" en turc, présent dans la cuisine turque. Pas très glamour mais extrêmement présent dans nos carrés verts, ma belle-mère l'utilise pour faire du thé de pissenlit excellent pour nettoyer le foie et lutter contre la constipation, parait-il ! Elle utilise les racines et les feuilles. 

J'ai trouvé cela très original et souhaitais le partager avec vous, à tous "les ignorants du pissenlit", comme moi.

Telles la chicorée ou l'ortie, le pissenlit est l'une de ces plantes sauvages comestibles que leur réputation de mauvaises herbes a chassées de nos assiettes. Pourtant, ses petites feuilles croquantes et ses fleurs savoureuses se dégustent cuites ou crues et pourraient bien nous obliger à reconsidérer ce regrettable préjugé.

Le pissenlit est omniprésent dans nos campagnes et fait partie intégrante du paysage rural français. Surnommé "dent de lion", "couronne de moine" ou encore "florion d'or", le pissenlit appartient à la famille des Astéracées tout comme le chardon, la chicorée ou encore la laitue. Dans le pissenlit, tout est comestible : les feuilles, les fleurs et la racine.


LE SAVIEZ-VOUS?
Les fleurs de pissenlit entrent notamment dans la composition d'une célèbre confiture savoyarde appelée Cramaillotte qui peut être utilisée en remplacement du miel : Recette Cramaillotte.


Très riche en vitamine C et en bêta-carotène, les feuilles de pissenlit constituent une salade de choix pour constituer de délicieuses salades composées (salade de pommes de terre au pissenlit ...). On peut aussi consommer les feuilles cuites à la manière des épinards (pissenlit à l'ail...) ou préparées en soupe.






D'autres articles sur la cuisine turque :

1 commentaire: